Consultation - hospitalisation

RESTRUCTURATION DES SERVICES D'URGENCE ET DE REANIMATION

Maître d'ouvrage : Groupe hospitalier St André
Lieu : Bordeaux - 33
Montant des travaux : 3 610 000 € HT
Surface utile : 2 073 m²
Mission : base
Année (livraison) : juillet 2006 (phase I : service réanimation) / livraison finale septembre 2007
Equipe MOE : architecte NIVEAU 3
BET TCE : OTCE Aquitaine
SSI : DUPLAN Ingénierie
Ergonome : ESI Concept
Economiste : Cabinet ERIB
OPC : M. LARTIGAUT
Retour

Description

Restructuration lourde et extension au R+1 des services existants, travaux planifiés avec continuité de fonctionnement des deux services. _ Fortes contraintes d'accessibilité. Faisant face à une demande dont la gestion ne correspond plus à la surface des locaux existants le projet du Groupe hospitalier St ANDRE de restructuration des services des Urgences et de la Réanimation a pour objectif :
- D'augmenter la surface de plancher en scindant les deux services (urgences et réanimation) actuellement regroupés au rez-de-chaussée du bâtiment Saint-Raphaël/Urgences.
- Le service des urgences reste implanté au rez-de-chaussée en se déployant sur une surface plus importante.
- Le service de réanimation est transféré au R+1 de ces mêmes bâtiments, à l'emplacement de l'ancien service de néphrologie (lui-même déplacé sur le Groupe hospitalier Pellegrin).

L'essentiel du projet est constitué d'un réaménagement intérieur des espaces. L'objectif a été de concilier les besoins du programme en surfaces avec les plateaux rendus disponibles. Ceci a impliqué la création d'un monte-malades et d'une passerelle d'accès au R+1 (réanimation) dont la surface est d'environ 26m² en dehors des bâtiments existants.

Réalisation d'un monte malades et d'une passerelle d'accès au premier étage
Implanté à l'entrée même du service des urgences et attenant au hall des ambulances et véhicules sanitaires, le monte malades aura pour fonction de permettre l'accès direct de l'extérieur vers le nouveau service de réanimation situé au R+1 ainsi que le transfert au sein du bâtiment des patients des urgences vers la réanimation.
Dans le cadre de ce projet l'auvent d'arrivée des ambulances et des véhicules sanitaires ne sera pas modifié. A l'étage, la passerelle viendra se poser sur la toiture terrasse avec simplement la reprise de l'étanchéité. Une baie existante sera ouverte (façade 2') plus largement (démolition d'allège notamment) pour l'accès du R+1 à la passerelle.

Aspect architectural
L'essentiel du projet concerne l'intérieur des locaux existants. Le vocabulaire utilisé pour les ouvrages créés (monte-malades et passerelle) sera :
- Gaine du monte-malades en béton lasuré (seule la partie supérieure sera visible).
- Passerelle constituée d'une ossature métallique avec habillage de celle-ci et de la gaine d'ascenseur par un mur rideau vitré créant une unité de volume.

Accès et stationnement : réfection de la cour et création d'un porche de sortie
Le porche de la cour Saint Raphaël (donnant sur la rue Jean Burguet) est aujourd'hui l'accès principal des véhicules au sein de l'hôpital. Il sert à la fois d'accès et de sortie aux véhicules, ce qui provoque des croisements difficiles dans la cour mais aussi au niveau de la rue Jean Burguet. Il existe actuellement une liaison piétonne entre la cour Saint Raphaël et la cour des laboratoires (cour H). Dans le cadre de ce projet, l'agrandissement de ce passage permettra aux véhicules de traverser l'aile nord, d'emprunter la cour des laboratoires et de ressortir sur la rue J. Burguet. Ainsi, les croisements de véhicules seront éliminés. Afin de préserver le rythme des ouvertures de la cour St Raphaël et son homogénéité, les dimensions de ce porche reprendront la largeur de deux trames de fenêtres (par rapport aux étages supérieurs). Le vocabulaire utilisé pour l'agrandissement de ce passage reprend la modénature de la cour Saint Raphaël à savoir : arc en anse de panier avec plaquage pierre.

TÉLÉCHARGER LE PROJET